Trousse de secours du chien : quels produits ?

Tout propriétaire de chien est amené un jour ou l’autre à prodiguer des soins à son compagnon. Il est donc utile d’avoir sous la main tout le matériel nécessaire, depuis les produits d’hygiène jusqu’à la trousse d’urgence.
L’armoire à pharmacie peut comprendre trois catégories. La première sera réservée au matériel d’hygiène courante, la deuxième aux médicaments les plus souvent utilisés ( par exemple le vermifuge ), et enfin la troisième aux soins d’urgence (plaies notamment).

 

donner un médicament à son chien

 

Produits d’hygiène du chien

La place de plus en plus grande accordée à l’animal de compagnie a entraîné l’apparition sur le marché de nombreux produits comparables à ceux qui sont destinés à l’homme. Ainsi, on ne compte plus les shampoings adaptés à la nature du poil : poil court ou long, poil sec ou gras ayant tendance à la séborrhée, etc… Ils sont proposés par les vétérinaires, les toiletteurs et les pharmaciens, et leur prix varie en fonction de leur composition.

Outre les shampoings classiques, il existe des lotions nettoyantes que l’on applique à l’aide d’un gant sur le poil sec et que l’on élimine ensuite par un vigoureux brossage. Selon la race et selon la période de l’année, il est recommandé d’utiliser différents types de brosses et de peignes, et ceci plus ou moins fréquemment. Au moment de la mue, par exemple, lorsque le sous-poil tombe, l’entretien de l’animal doit alors être quotidien.

 

Produits d’hygiène pour le chien

 

D’autres accessoires ont leur place à côté des brosses et peignes :

  • Une pince à griffes, de forme spéciale permettant de sectionner nettement la griffe, sans risque d’éclatement
  • Un liquide spécialement étudié pour dissoudre le cérumen et enlever l’odeur désagréable du conduit auditif
  • pour les mâles, un produit destiné à nettoyer l’orifice du fourreau, d’où peut s’échapper un liquide jaunâtre nauséabond tâchant tapis et moquette, ou le canapé sur lequel le chien va se coucher
  • Sérum physiologique pour le nettoyage des yeux
  • Pince à épiler ( pour retirer une écharde, etc )
  • Pince/crochet à tique.

 

Médicaments courants à introduire dans la trousse de secours

 

Comme c’est le cas pour l’homme, certains médicaments sont indispensables à l’espèce canine.

Les insecticides

Ils existent sous forme à usage externe ( collier, poudre, bombe ), ou sous forme systémique qui, pénétrant dans l’organisme, intoxiquent les parasites qui sucent le sang de leur hôte ( puces et tiques ). Tous les animaux, même les mieux entretenus, sont susceptibles d’être contaminés par des parasites ; si son usage préventif n’est pas toujours absolument indiqué, l’insecticide a tout de même sa place dans l’armoire à pharmacie du chien.

Les vermifuges

La plupart des chiots ont le tube digestif infesté par des parasites qu’ils ont attrapés soit avant même de naître au monde (contamination trans-placentaire), soit par suite de mauvaises habitudes alimentaires. Les chiens ont en effet tendance à ingérer tout ce qui se trouve à leur portée ( y compris des excréments ). Ils peuvent ainsi être contaminés par plusieurs types de parasites auxquels correspondent différents vermifuges. Pour cette raison, il est utile de pouvoir décrire, voire de montrer le parasite au vétérinaire afin que ce dernier soit à même de prescrire le produit le plus approprié. Mais on peut fort bien posséder un vermifuge pour vers ronds et un autre pour vers plats.

Les anti-diarrhéiques

La diarrhée est fréquente chez les chiens. Souvent conséquente, elle aussi, à de mauvais comportements alimentaires, elle cède généralement à une simple diète. Néanmoins il est toujours préférable de pouvoir administrer rapidement un produit assurant l’antisepsie du tube digestif ainsi que la régularisation du transit intestinal. Demandez conseil à un pharmacien ou mieux, au vétérinaire.

 

La trousse d’urgence

Elle doit comporter un thermomètre strictement réservé à l’animal. Si un chien ne semble pas en forme, la première chose que doit faire son propriétaire est en effet de lui prendre sa température, qui est normalement comprise entre 38°C et 38,5°C. Outre le thermomètre, la trousse doit contenir un nécessaire à pansements comprenant :

  • un antiseptique
  • des compresses
  • du coton
  • des bandes de crêpe
  • du ruban adhésif
  • ciseaux ( pour couper compresses ou ruban )
  • gants.

Enfin, dans les régions où les serpents pullulent, il est bon de posséder un sérum antivenimeux que l’on administrera, en cas de morsure, par voie sous-cutanée avant même de conduire le chien chez le vétérinaire. Précisons que la place d’un tel produit se trouve plutôt dans le réfrigérateur.

 

Dans tous les cas, n’oubliez pas d’insérer dans votre trousse ou boîte à pharmacie, les coordonnées du vétérinaire qui suit votre animal. De même, en cas de déplacements, pour des vacances ou un week-end, il peut être utile de relever quelques coordonnées de différents vétérinaires des lieux où vous vous rendez, pour ne pas vous retrouver au dépourvu en cas d’urgence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *