Tout ce que vous devez savoir sur le grand panda

Le grand panda est l’un des animaux sauvages les plus secrets et rares. Pourtant, avec sa face ronde, son pelage noir et blanc et son oeil noir, c’est l’un des mammifères les plus connus du public.

 

Fiche caractéristiques

 

  • Mammifère
  • Hauteur : 1,20 mètre à 1,50 mètre debout ; un peu plus petit pour les femelles.
  • Poids : de 75 kg à 160 kg.

Reproduction

  • Gestation : 5 mois
  • Portée : un seul ( rarement, deux mais alors souvent l’1 des 2 ne survit pas ).

Mode de vie

  • Mœurs : Solitaire
  • Régime : bambous, baies, fruits, fleurs, champignons, herbes, écorces.

Répartition

Sud-ouest de la Chine.

Protection

Le grand panda est menacé d’extinction. Estimé à 1000 à l’état sauvage dans les années 1980, ils étaient estimés au nombre de 1600 dans les années 2000. Aujourd’hui, nous estimons qu’ils sont 1864 dans le monde grâce aux mesures prises pour les protéger.

Espèces proches

Le nom de panda lui a été donné par analogie avec l’autre espèce, le petit panda, Airlurus fulgens.

 

 

Habitudes de vie

 

Les pandas sont des animaux solitaires. Ils passent à peu près les deux tiers de leur temps à se nourrir et le reste à dormir. Ce sont d’habiles grimpeurs ; ils se réfugient dans les arbres uniquement s’ils sont menacés par des prédateurs tels les ours bruns, panthères ou chiens sauvages. Ils restent alors dissimulés jusqu’à ce que le danger soit passé.

Les pandas ne semblent pas choisir un endroit particulier pour se reposer ; ils s’allongent sur le sol là où le sommeil les prend. La visibilité est très limitée dans les bambous mais le sous-bois épais est troué de tunnels que les pandas parcourent rapidement en silence.

Les pandas vivent dans des régions froides et humides, mais ils sont bien protégés par leur épaisse fourrure imperméable.

 

 

Le panda et l’homme

 

Le panda a été très menacé par les chasseurs de fourrure. Les chinois, en particulier, croyaient que ces peaux les protégeaient des mauvais esprit.

Aujourd’hui, la cause du déclin du panda est l’érosion de son habitat, les hommes détruisant la forêt pour cultiver la terre. Ceci a été aggravé par les conditions naturelles causant le dépérissement cyclique des bambous. Il ne peut plus se déplacer vers les zones non affectées parce qu’il est cerné de zones habitées et de terres cultivés.

Le peuple chinois soutient aujourd’hui toutes les mesures nécessaires à la protection du panda, des dispositions précises ont été prises et son braconnage est très sévèrement réprimé. Le grand panda est en effet devenu une idole dans le pays, et l’emblème de la protection de la nature dans le monde.

Pour aider les populations de pandas à se développer, des sanctuaires spéciaux ont été créés pour abriter 500 à 600 pandas. Les scientifiques chinois et américains étudient les mœurs de l’animal et organisent un programme global de protection.

Les zoos collaborent également au projet de reproduction en captivité en vue de sa réintroduction en milieu naturel.

 

Comment se nourrit le panda ?

 

 

Bien qu’il appartienne à l’ordre des carnivores, le panda se nourrit exclusivement de tiges, feuilles et jeunes pousses de bambous. La valeur nutritionnelle du bambou est faible, comparée à celle de la viande et le panda doit en avaler d’énormes quantités, entre 10 et 20 kg par jour.

Selon la saison, ce régime est complété par d’autres plantes et des œufs.

Le système digestif du panda est mal adapté à son alimentation. Mais les carnassières que les carnivores utilisent pour déchirer la viande lui servent à découper les bambous qui seront écrasés par les molaires. Les « mains » du panda portent un « pouce » qui, opposé aux autres « doigts », lui permet de saisir délicatement les pousses. Les mains et les pieds sont larges et portent des griffes rétractiles.

 

 

La reproduction du panda

 

La saison de reproduction est le seul moment où les pandas se réunissent brièvement.

Cinq mois après l’accouplement, la femelle donne naissance un jeune dans un nid de bambous. Très rarement naîtront des jumeaux ; dans ce cas, le second a très peu de chances de survivre.

 

Comme chez les ours, le nouveau-né est minuscule : il mesure 15 cm et pèse seulement 100 grammes ! Il est pratiquement nu, sans défense et aveugle. Le petit reste environ 18 mois avec sa mère, jusqu’à ce qu’il devienne assez indépendant pour posséder son propre territoire.

 

Le saviez-vous ?

  • Le grand panda porte les molaires les plus grosses de tous les carnivores.
  • Le panda passe 16 heures par jour à manger et ne digère pendant ce temps que l’équivalent d’une heure de nourriture normale.
  • Le grand panda était encore inconnu du monde occidental lorsqu’en 1869, le Père Duval, naturaliste français, le décrivit.
  • Le panda se sert de son moignon de queue comme d’un pinceau pour marquer son territoire en répandant l’odeur sécrétée par les glandes situées dessous.
  • L’ouïe du panda est tellement développée qu’il entend approcher les prédateurs silencieux.
  • Le panda n’hiberne pas mais s’abrite des grands froids dans une grotte ou un arbre creux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *