Apprendre à son chiot à marcher en laisse

 

Lui donner le temps de s’habituer à la laisse

Avant de commencer tout acte d’éducation du chiot, que ce soit pour la marche en laisse ou bien d’autres éléments, il ne faut pas occulter que tout est nouveau pour votre animal. Tout ce qui peut sembler logique pour nous ne l’est absolument pas pour votre jeune chien. En effet, la laisse est un apprentissage que nous imposons à un chiot pour qu’il s’adapte à notre mode de vie, et non l’inverse. Pour éduquer un chiot, prendre le temps de se mettre à sa place et dans sa position vis-à-vis de nous et de nos comportements, permet de mieux le cerner lui et ses réactions éventuelles, et de mieux le préparer, tout en respectant son bien être.

 

Familiarisation du chiot avec la laisse

Ainsi il va s’agir dans un premier temps de rassurer votre chien vis-à-vis de cet objet qui lui est encore inconnu, de le laisser se familiariser avec la laisse, en réalisant que cet objet ne représente ni un danger pour lui, et non plus un jouet qu’il peut mâcher. Pour ce faire, c’est très simple : laissez la laisse par-terre près de lui, dans un endroit calme et clos, par exemple votre logement. Laissez votre chiot la renifler, marcher à côté, etc. Ne le laissez pas la mordre ou la mâchouiller évidemment, restez ferme en lui imposant un « non » à ce moment, tout en retirant la laisse par vous-même. Une fois, deux fois, voire trois fois si votre chiot est un petit rigolo qui adore jouer ! Néanmoins, si votre « non » est assez ferme, cela devrait être suffisant.

En revanche, ne confondez pas fermeté avec autorité… Le chiot est encore un bébé, et il n’a pas d’autres moyens que tous ses sens pour découvrir son environnement, comme tous les animaux. Sa réaction de mordiller est donc naturelle, innée. Etre ferme signifie que vous imposez votre position de maître, repère dont le chien a besoin. De même, ne pas montrer, tant que c’est possible, trop d’autorité, permet une confiance pour l’animal. Vous pouvez aussi tenir la laisse dans une main, et caresser votre chiot de l’autre main, ceci est un bon moyen pour qu’il associe cet objet avec le plaisir, c’est ce qu’on nomme le renforcement positif.

 

Attacher la laisse au collier pour la première fois

Une fois cette étape atteinte, et en général, elle l’est très vite, vous pouvez passer à l’étape suivante : attacher la laisse à son collier qui est déjà autour de son cou. Ici aussi, il est conseillé de rester dans un espace clos, pas trop grand. Comme pour la première étape, vous pouvez prendre quelques instants pour laisser la laisse attachée sans même la tenir. Laissez-la tombante, et marcher à son rythme avec la laisse. Il s’habituera à avoir cet objet attaché à son collier sans restriction.

En effet, si vous tenez la laisse dès le début, il se peut, selon le caractère de votre chiot, que soit il reste calme assis, sans bouger, ou soit qu’il cherche de suite à courir, à sauter ou à jouer. Dans cette dernière situation, si vous tenez la laisse et qu’il vous surprend à partir dans tous les sens, il y a de fortes chances que votre petit chiot tire sur la laisse, ce qui le surprendra, car sans comprendre il se retrouvera à ressentir une désagréable sensation de serrement, voire d’étranglement par le collier. Il ne doit pas assimiler cet objet comme une punition ou brimade. C’est pour cette raison que ses toutes premières expériences doivent être optimisées pour que tout se base dans la positivité. Laissez la laisse pendante ne le limite pas dans ses mouvements.

Vous avez encore à nouveau franchi un seuil dans la confiance que votre chiot va accorder à cet objet. Restez près de lui, donnez-lui des caresses, parlez-lui sur un ton doux et enjoué, l’effet n’en sera que plus positif. Par ailleurs, si sa réaction est calme et correspond à vos attentes, n’hésitez pas à récompenser votre chiot en lui donnant une friandise. Cette étape peut être à effectuer qu’une seule fois, ou à répéter plusieurs fois, quelques minutes plusieurs fois par jour. Tous les chiots sont différents, vous saurez juger du temps requis le moment voulu en observant les réactions de votre protégé.

 

Les premiers pas de votre chiot en laisse

 

L’habituer à venir vers vous

Maintenant voici le moment venu d’apprendre à votre chiot à marcher en laisse tenue. Ici encore, faites cet exercice de dressage dans un endroit calme, l’important étant que votre chiot soit en mesure d’être attentif à vous, à vos gestes et votre voix. Donnons-lui toutes les chances de réussite. Définissez un temps pour l’éduquer à la laisse. Il vaut mieux prévoir plusieurs séances courtes et fréquentes, que des séquences plus longues et rares. Votre chiot est tout jeune et sa capacité d’attention et de concentration est réduite. Prévoir d’arrêter l’exercice suffisamment tôt optimise par ailleurs la chance de terminer la séance dans la bonne humeur pour vous et votre animal de compagnie. Et tout ce qui est positif est extrêmement profitable dans toute éducation canine.

Exercez votre chiot à marcher quelques pas dans une pièce avec peu de distractions. Sentir et voir la laisse autour de lui sera un défi suffisant pour commencer. Offrez des friandises et pensez à le féliciter pendant qu’il s’habitue à venir vers vous avec la laisse tenue, sans faire de traction. La laisse doit rester détendue. Le chien doit venir à vous par encouragement dans un premier temps.

 

Sachez rester positif et patient

Si votre chiot semble nerveux, penchez-vous devant lui et caressez-le. Vous pouvez également lui offrir des petites friandises tout en marchant. Jonglez entre la friandise et le ton enjoué et les caresses. La caresse doit être tout autant agréable que de la nourriture à ses yeux. Si vous l’habituer à recevoir une friandise à chaque acte réussi, il en réclamera tout le temps, et ne comprendra pas pourquoi vous arrêtez de lui en donner si répond à un ordre de votre part.

Ensuite,  pendant qu’il se dirige vers vous, toujours avec la laisse et le collier, faites quelques pas en arrière et récompensez-le quand il arrive chez vous. Continuez la progression jusqu’à ce que votre chiot, après votre ordre et/ou votre invitation à le rejoindre, vienne vers vous et marche quelques pas avec vous. Conservez une attitude de jeu, et n’attendez pas qu’il s’ennuie ou qu’il se fatigue pour arrêter l’exercice. Au contraire, arrêtez la séance sur une note positive.

 

La première séance en laisse dehors

Enfin, vous êtes prêt à tester les aptitudes de votre chiot en plein air. Il y aura de nouveaux défis avec cette étape parce que tous les sons, odeurs et visions que votre chiot rencontrera seront intrigants et nouveaux pour lui. Soyez patient et faites en sorte que les premières marches soient courtes. Pendant que vous êtes en promenade, si votre chiot semble sur le point de se diriger vers quelque chose ou s’il est sur le point de se laisser distraire (vous le remarquerez parce que vous le surveillerez en permanence), faites sonner votre queue et éloignez-vous de lui de quelques pas. Alors récompensez-le en lui offrant une gâterie pour vous avoir suivi.

 

Comment arrêter le mauvais comportement de mon chiot en laisse ?

Vous pouvez empêcher les mauvaises habitudes de se développer en les abordant chaque fois qu’elles se produisent. N’oubliez pas que vous n’avez pas besoin de vous mettre en colère et de crier ou de frapper le chien. Il existe des moyens plus constructifs et positifs de renforcer un bon comportement sans perdre votre sang-froid. Voici quelques exemples courants de mauvais comportement et de mesures à prendre pour les résoudre.

 

Si le chiot tire sur la laisse

Dès que cela se produit, arrêtez de marcher et restez immobile. Ne tirez pas sur la laisse, faites simplement savoir au chien que, quand il tire, il n’atteint rien. Rappelez votre chien et donnez-lui une friandise et/ou félicitez-le à son arrivée. Si vous le faites systématiquement et calmement à chaque fois qu’il tire, il apprendra rapidement à ne pas le faire. Prenez soin de ne pas tirer et de ne pas secouer pas la laisse. Par ailleurs, ne traînez pas votre chien avec vous, comme le font certaines personnes en tirant fort sur la laisse pour forcer le chiot à venir à eux. Les harnais à crochets avant et les licols pour chien sont des outils d’entraînement alternatifs conçus pour les chiens qui ont tendance à tirer.

 

Si votre chiot fend

Si votre chien court après quelque chose pendant une promenade – un autre chien, une voiture, un cycliste, par exemple, soyez proactif. Essayez de rediriger son attention avec une gâterie avant qu’il n’ait le temps de bouger, et augmentez l’espace entre votre chien et la cible. Restez vigilant et soyez prêt avant que la cible de sa frustration ne s’approche trop près. Ce type de comportement peut être plus courant chez les races de troupeaux, mais n’importe quel chien peut être surpris par quelque chose à quoi il n’est pas habitué ou qu’il trouve excitant.

 

Le chiot s’assoit ou se couche

Lorsqu’un chiot refuse de se promener, faites quelques pas, appelez-le et offrez-lui une friandise. Commencez à marcher jusqu’à ce que votre chiot résiste à nouveau et répétez le processus. Encore une fois, avec calme et constance, le chiot apprendra à aimer marcher et à rester en laisse. Usez d’un ton enjoué, n’oubliez pas qu’il est tout jeune, et qu’il doit avoir l’impression de s’amuser. Par ailleurs, ces moments réservés pour dresser son chien doivent aussi être utilisés pour renforcer le lien entre l’animal et son maître. En passant par le jeu, votre chiot sera plus enclin à venir vers vous, et vous pourrez en plus tisser des liens de complicité.

 

Si votre chiot aboie

Certains chiens ont l’habitude d’aboyer sur d’autres chiens lors d’une promenade. Souvent, ce comportement est le résultat d’un manque d’exercice. Assurez-vous que votre chien reçoit une stimulation mentale et physique adaptée à son âge et à sa race. Si c’est toujours un problème, utilisez le même processus que si votre chien respirait, comme décrit ci-dessus – créez de la distance et offrez-lui des friandises avant qu’il ne commence à aboyer, pour que chaque fois qu’il voit un chien, il prenne l’habitude de se concentrer sur vous.

 

Progressivement, vous réduirez le nombre de friandises dont votre chiot a besoin pendant ses promenades, mais c’est une bonne idée d’en garder à portée de main lors de vos futures balades afin de renforcer de façon aléatoire un bon comportement de marche en laisse. Sachez rester cohérent. Le chien est désireux et heureux d’apprendre, tout ce dont il a besoin est que vous communiquiez correctement vos attentes. Lorsque vous récompensez systématiquement un comportement positif et arrêtez une mauvaise réponse, le chien développe un bon comportement. Cependant, si vous êtes inconsistant et laissez le chiot tirer en laisse fréquemment il aura du mal à savoir ce que vous voulez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *